La plus grosse erreur que vous pourriez faire !

La plus grosse erreur que vous pourriez faire !

En matière de décisions liées à vos futures retraites, il y a une multitude d’erreurs que vous pouvez commettre, à chaque instant.

Pour aller directement à l’essentiel, la plus grosse erreur, c’est de penser que vous savez « naturellement » ce que vous devez faire, et quelle décision vous devez prendre.

Evidemment, la plupart des dirigeants sont habitués à gérer leurs affaires, à prendre des risques, et ainsi à prendre des décisions. Ils n’ont de toutes façons pas le choix !

Concernant leur retraite, dans la plupart des cas, (et même si le sujet peut les rebuter ou leur inspirer une confiance toute relative 😉) ils ont en tête une idée assez précise de leur future date de départ à la retraite. Et en général, cela s’accompagne de l’idée que « de toutes façons, les montants de retraite seront dérisoires »…

D’ailleurs, très souvent, la décision de percevoir sa retraite est liée:

  • à la date de cessation définitive de l’activité…
  • Ou à la date où le « taux plein » sera -à priori- acquis…
  • Ou encore, le plus tard possible (!) dans l’espoir de percevoir une meilleure pension
  • …Etc.

Or, dans la plupart des cas, toutes ces décisions s’avèrent être de mauvaises décisions, essentiellement basées sur des idées reçues, une analyse erronée de la situation, et un manque d’information.

Pour être très clair :

  1. Vous NE POUVEZ PAS décider vous-même de la bonne date optimale de déclenchement de vos retraites
  2. Vous NE POUVEZ PAS connaitre précisément quel sera le vrai montant des retraites que vous devriez percevoir.

Et pourquoi vous ne pouvez pas ?

Pour les raisons suivantes :

  • Il y a systématiquement des erreurs d’enregistrement dans les carrières des assurés (et elles sont souvent difficiles à déceler !)
  • Les montants que vous calculez (ou que vous faites calculer par de stupides simulateurs automatiques ) sont faux… tout simplement parce qu’ils sont basés sur une carrière fausse et potentiellement truffée d’anomalies d’enregistrement ;
  • La date d’acquisition de votre « taux plein » est -pour la même raison- fausse et vous incite à décaler l’âge de perception de vos retraites « pleines »
  • Attendre le taux plein n’est pas toujours la meilleure solution (et cela peut s’expliquer facilement)
  • Vous ne connaissez pas les différents types de rachats ( et encore moins leur rentabilité) et les autres systèmes d’optimisation qui peuvent être disponibles dans votre situation particulière, et les caisses ainsi que vos conseils habituels se garderont bien d’étudier précisément ces dispositifs pour vous (sous réserve qu’ils les connaissent !)
  • Vous n’avez pas forcément étudié et comparé TOUS les scénarios de départ qui s’offrent à vous, leurs avantages et inconvénients, leur rentabilité et les gains générés.

Maintenant que tout cela est dit, (et si vous avez tout lu jusqu’ici ) je suis encore persuadé que vous n’imaginez pas forcément quel est vraiment l’enjeu POUR VOUS.

N’est-ce pas ?

Voici un premier élément de réponse :

Dans la quasi-totalité des dossiers d’expertise Audit/conseil que nous traitons, l’enjeu et les gains générés représentent plusieurs DIZAINES de MILLIERS d’Euros gagnés en plus.

Comment ?

  • D’une part en augmentant (légèrement la plupart du temps) les montants de retraite mensuelle de nos clients,
  • Mais surtout, d’autre part, en permettant à nos clients de toucher ces montants souvent beaucoup plus tôt, et dans de meilleures conditions (cumul emploi-retraite, statuts…), ce qui génère des mois ou des années de retraites encaissées en plus.

Echangeons sur votre situation !

04 27 50 20 01

  • 09:00 - 19:00
Cabinet La Clef Retraite

Château de l’Aumerade, Route de Puget Ville,
83390 Pierrefeu du Var

Vous avez la certitude de prendre votre retraite au meilleur moment et de la meilleure manière possible, en étant la garantie que tous les différents cas de figure ont été analysés.

Notre équipe s’occupe de tout pour que vous soyez -enfin- serein sur ce sujet !