ET SI LE “TAUX PLEIN” ETAIT UNE ARNAQUE ?

ET SI LE “TAUX PLEIN” ETAIT UNE ARNAQUE ?

En matière d’optimisation retraite, il y a un piège majeur qu’il faut parfois être capable d’éviter !

Ce piège, c’est le Taux Plein. Ou plus précisément, l’idée que le taux plein est forcément la meilleure solution.

Attention, il ne s’agit pas du tout pour moi de dire qu’il n’est pas intéressant d’atteindre le « taux plein » pour liquider les retraites, mais plutôt d’analyser, avec précision et stratégie, si le taux plein est bien la meilleure solution par rapport aux autres possibilités.

Pourquoi cela ?

Avant tout, rappelons ce que signifie « taux plein »

Le TAUX PLEIN se définit comme un coefficient appliqué au calcul de vos retraites.

En dehors de certains régimes complémentaires dont le taux plein n’est acquis que par l’âge, ce taux plein est acquis en atteignant, soit:

  •  le nombre de trimestres nécessaires en fonction de votre année de naissance (exemple :   )
  •  l’âge (réglementaire) du « taux plein automatique » (67 ans désormais)

Evidemment, un montant de retraite calculé avec « le taux plein » sera logiquement meilleur qu’à « taux minoré ».

De même, déclencher ses retraites à taux plein (et à partir de l’âge légal au minimum) permet de continuer à travailler totalement librement, sans limite de revenus (Cumul Emploi-retraite libéralisé)

Logique donc de chercher à atteindre le taux plein.

Alors pourquoi le taux plein ne serait-il pas TOUJOURS la meilleure solution ?

Ce qui est beaucoup moins logique (mais pourtant beaucoup plus intelligent) c’est d’intégrer dans la stratégie d’optimisation les paramètres suivants :

  • Combien de temps est-il nécessaire d’attendre pour réussir à atteindre le taux plein ? Ainsi, s’il faut attendre par exemple 5 ans pour atteindre le taux plein, cela revient à « passer à côté de 60 mois de retraite non perçus !! rentable ? par certain…)
  • Est-il nécessaire (et rentable ?) de racheter des trimestres pour atteindre le taux plein ? Ainsi, quelle est la rentabilité d’un rachat par rapport à ce que me rapporte le taux plein , en comparaison d’un taux minoré sans aucun rachat ? (sans compter que divers types de rachats existent)
  • Quel est l’intérêt, en fonction de sa propre situation professionnelle de chercher à faire du Cumul emploi-retraite libéralisé ? Par exemple, si ma situation (statut, rémunération, diminution d’activité…) me permet de faire du cumul plafonné sans aucun problème, et déclencher mes retraites beaucoup plus tôt, pourquoi attendre le taux plein ?

En gros, il est absolument INDISPENSABLE de ne pas considérer que le taux plein est le « graal » absolu, il arrive très fréquemment que l’hypothèse d’un déclenchement de retraite à taux minoré s’avère largement plus rentable et fasse gagner beaucoup plus d’argent à nos clients.

Tout cela s’analyse et se calcule au cas par cas.

Ne tombez surtout pas dans le piège du réflexe habituel : “Je déclenche forcément à taux plein !” .

Vous pourriez bien y laisser des plumes sans le savoir.

Pour en savoir plus, téléchargez directement ici notre « Guide pratique des bonnes manières pour MIEUX percevoir vos retraites ».

Echangeons sur votre situation !

04 27 50 20 01

  • 09:00 - 19:00
Cabinet La Clef Retraite

Château de l’Aumerade, Route de Puget Ville,
83390 Pierrefeu du Var

Vous avez la certitude de prendre votre retraite au meilleur moment et de la meilleure manière possible, en étant la garantie que tous les différents cas de figure ont été analysés.

Notre équipe s’occupe de tout pour que vous soyez -enfin- serein sur ce sujet !