Carrière “simple”: la Grande Illusion !

Carrière “simple”: la Grande Illusion !

Si vous évoquez votre carrière professionnelle, et que vous lisez votre “relevé de carrière” reçu par vos caisses, il y a fort à parier que vous considériez que « votre carrière est plutôt simple ».

Sauf exceptions, la quasi-totalité des clients qui contactent mon cabinet pour envisager de préparer et d’optimiser leurs retraites obligatoires m’annoncent tous, dans un premier temps, la même chose :

« Oh vous savez, mon cas est très simple !! »  ou:  « Ma carrière n’est vraiment pas compliquée »…
 
Cette réaction est quasiment systématique, je l’entends depuis plus de 10 ans au cours de tous mes RDV.

 
Pourtant, cela ne veut pas dire grand-chose.

Et surtout, cela ne présage en rien des difficultés auxquelles il faudra se confronter pour préparer et corriger ses droits, ni de la moindre évidence dans la stratégie d’optimisation à adopter.
 

Et d’ailleurs, c’est quoi exactement une « carrière simple » ?

A priori, cela pourrait ressembler à ça :

  • Très peu d’employeurs
  • Très peu de statuts (voir même 1 seul)
  • Pas ou peu de périodes de chômage
  • Pas ou peu de périodes de maladie/accident
  • Pas d’activité à l’étranger
  • Pas de « trous » dans la carrière

 
Effectivement, l’HISTORIQUE est simple.

Mais l’erreur est bien là !!

L’erreur consiste à considérer qu’un HISTORIQUE simple implique naturellement une SITUATION simple, ainsi qu’une DECISION simple.

Mais cela n’a rien à voir.



PREMIÈREMENT :

Un HISTORIQUE simple n’empêche en rien les anomalies d’enregistrement des caisses :


Les anomalies ne sont pas forcément générées par la complexité de votre histoire, mais plutôt par :

  • Les erreurs informatiques (surtout celles d’il y a 15 ans, 20 ans…)
  • Les erreurs de transmission d’information aux organismes
  • Les erreurs de votre employeur, du service paie ou du comptable de l’entreprise
  • Le mauvais traitement des DADS,
  • Les négligences des organismes,
  • …etc.

Rien à voir, donc, avec le fait que vous ayez eu le même employeur toute votre vie !

Le fait d’avoir 1 seul employeur durant 25 ans cela ne présage en rien que vos points ARRCO/ AGIRC seront justes sur chaque année, ou que le salaire d’une année ne soit pas erroné…  Finalement, 40 années de cotisations restent malgré tout 40 années d’enregistrements techniques.


 
DEUXIEMEMENT :

Un HISTORIQUE simple n’est en RIEN une garantie que vous prendrez forcément la meilleure décision pour vos futures retraites !

Au-delà de l’existence quasi-systématique des anomalies d’enregistrement de vos droits par les caisses, il y a en effet la problématique de la stratégie à décider pour vous.

Le fait que vous ayez une carrière simple et linéaire ne vous protège pas de la mauvaise décision en terme de stratégie de départ à la retraite.

Pire encore : cette impression de “simplicité” risque de vous maintenir dans la croyance que « tout est évident » et que « tout est naturel » (Ben oui, puisque « pour vous c’est hyper simple !! »)


 
Pour illustrer mes propos, prenons un exemple concrêt:

Bernard, 60 ans, carrière simple, avec quelques petits jobs salariés durant ses études, 20 ans employé dans la même boite, puis une activité de gérant non salarié (affilié au RSI) jusqu’à ce jour.

Malgré sa carrière très simple, nous identifions :

  • Des petits jobs mal enregistrés durant ses études. Résultat: + 1 trimestre récupéré
  • L’absence de validation de son service militaire. Résultat: + 5 trimestres (en comptant le trimestre de reliquat)
  • L’existence d’une période de chômage et d’ACCRE. Résultat: récupération des trimestres supplémentaires après validation de la période d’ACCRE
  • Des points AGIRC étonnement absents sur quelques années. Résultat: des points AGIRC (donc des Euros) récupérés
     

Et au-delà de ces anomalies, une réelle stratégie à mettre en place, avec à la clef :

  • La préconisation de rachats de 4 trimestres (rentables !), lui permettant de rapprocher la date de son taux plein d’un an (soit 12 mois de retraite perçus plus tôt)
  • La possibilité de faire du cumul emploi-retraite total (sans limite de revenus)
  • En accord avec son expert-comptable, la préconisation de modifier son statut en SAS afin d’optimiser sa rémunération et ses charges en cumul emploi-retraite

Et tout ça sur la base d’une CARRIERE “SIMPLE” ! ..

…Pas si simple, en fait…!!



Mon Cabinet LA CLEF RETRAITE accompagne les chefs d’entreprises/ indépendants / médecins et autres libéraux dans la préparationl’optimisation et la mise en place de leurs retraites auprès des régimes obligatoires.

Depuis 2010, c’est près de 2000 dossiers que nous avons traité. (Voir ICI tous nos avis clients : nous avons actuellement une note de 9 sur 10)


Tous ces clients qui sont passés par nous ont bien compris qu’il était préférable d’investir dans un conseil stratégique plutôt que d’espérer « économiser » cet investissement… pour en perdre d’avantage !


Et maintenant, si vous vous demandez ce que je peux réellement faire pour vous, tant que nous n’aurons pas échangé, vous ne le saurez jamais.

Téléchargez SUR CETTE PAGE notre “Guide Pratique des bonnes manières pour MIEUX percevoir vos retraites” (Vous y trouverez des conseils pour prendre le bon angle d’attaque pour préparer et optimiser vos futures retraites)

Téléchargez SUR CETTE PAGE un exemple concrêt de Rapport d’Expertise Conseil/optimisation des droits retraite (en bas de page du site)  


Echangeons sur votre situation !

04 27 50 20 01

Cabinet La Clef Retraite

Château de l’Aumerade, Route de Puget Ville,
83390 Pierrefeu du Var

Vous avez la certitude de prendre votre retraite au meilleur moment et de la meilleure manière possible, en étant la garantie que tous les différents cas de figure ont été analysés.

Notre équipe s’occupe de tout pour que vous soyez -enfin- serein sur ce sujet !